DE LA TERRE CUITE A LA PORCELAINE LA DYNASTIE VIREBENT



C’est en 1830 que François et Auguste Virebent, fils de l’architecte de la ville de Toulouse, créent la briqueterie de céramiques architecturales et ornementales à Launagnet. Elle sera exploitée jusque dans les années 60.


En 1924, Henri Virebent, leur petit-fils, ouvre sa manufacture à Puy l’Évêque en plein coeur du lot. Il fabrique d’abord des composants électroniques en porcelaine. La manufacture compte jusqu’à 120 ouvriers. Ensuite, elle se diversifie: poignées de porte, plaques de propreté, bouchon de bouteille de bière..


C’est en 1967, avec la généralisation du plastique, que Virebent se lance dans les arts de la table et de la décoration. Philippe Paré, à la direction de l’entreprise, commence une collaboration avec des artistes: Yves Mohy, Pierre Lèbe, René Berthoux ou François Guéneau. Certains de leurs modèles font aujourd’hui partie des collections permanentes du Musée des Arts Décoratifs de Paris.


En 1999, Virebent prend un nouveau tournant: tout en continuant ses collections historiques, elle fait appel à des designers contemporains pour la création de nouvelles lignes, et développe de nombreux modèles pour de grands noms de la restauration .


Virebent réalise également les pièces de certains grands créateurs français.

 

 

 

 

la route des métiers d'arts entreprise du patrimoine vivant
facebook pinterest